Evaluation

8 mars 2018

Casque intégral Zephir de Vemar

Envoyer à un ami

fermer

* champs obligatoires

Vemar a été absent du radar moto pendant un certain temps, mais, comme beaucoup d’autres marques dans l’industrie de la moto, le phénix renaît de ses cendres et propose des modèles plus abordables qu’avant et une toute nouvelle gamme de casques. Nous avons testé le casque Zephir, un casque intégral pas cher (un peu plus de 200 $) avec une visière pare-soleil intégrée et un système de ventilation réglable. Bien ou pas? Voyons voir.

En sortant de la boîte, le Zephir ressemble à un casque plus dispendieux et son style se veut moderne et sobre. La coque extérieure est constituée d’un matériau thermo avancé (ATM) léger mais très résistant.

Le Zephir dispose d’une doublure EPS interne à double densité et l’ajustement sur ma tête n’a révélé aucun point de pression. Il a une forme de coquille mi-ovale qui offre un ajustement plus généreux à l’avant et l’arrière et plus serré aux oreilles, mais sans comprimer vos joues. La doublure, les côtés et le rideau du menton sont amovibles pour le lavage et faciles à remettre en place. Les coussinets se composent d’une fibre technique antibactérienne et antimoisissure (ouch!). Ils permettent aussi une absorption moyenne de la sueur.

Le casque est également équipé de fosses vis-à-vis des oreilles pour y installer des haut-parleurs de système de communication. La courroie de menton rembourrée est super confortable et le système de fermeture de la boucle de l’étrier se met en place et s’utilise facilement. Deux caractéristiques surprenantes pour un casque aussi abordable.

La visière et le pare-soleil ne montrent aucune distorsion et le champ de vision est plutôt large. Le système de verrouillage de visière à double position verrouille la visière lorsqu’elle est complètement fermée, mais permet d’ouvrir de trois millimètres pour augmenter la circulation de l’air. L’ouverture de la visière se fait plutôt difficilement. On dirait parfois qu’elle reste coincée. Mais le pare-soleil monte et descend sans bruit grâce à un poussoir coulissant sur le bord inférieur du côté gauche du casque. Son mécanisme est lisse et très bien intégré au casque et permet d’utiliser facilement le pare-soleil.

Un système de circulation d’air avec des bouches d’aération faciles à utiliser à l’avant, en haut et en arrière promet une évacuation exceptionnelle. Malheureusement, l’aération demeure moyenne.

Conçus en Italie et fabriqués en Chine, tous les casques sont fabriqués à partir de deux tailles de moule différentes. Les deux sont en thermoplastique.

Rouler avec le Zephir est un charme : casque léger, champ de vision large et clair, pare-soleil qui fonctionne très bien. La doublure intérieure est amovible et lavable. Le tissu est confortable et absorbe quand même bien l’humidité, ce qui aide par temps chaud. Nous avons une bonne isolation de l’air pour le visage lorsque la visière se trouve complètement fermée bien qu’on sente toujours un peu d’air sur le visage. La finition noir mat du casque que nous avons essayé s’avérait aussi un atout. En résumé, ce casque n’est pas parfait, mais il offre un excellent rapport qualité-prix.