Lancements

19 octobre 2008

Honda CBF1000 et VaraderoXL1000V, partons à l'aventure…

Envoyer à un ami

fermer

* champs obligatoires

Je suis tout à fait hésitant. Nous venons de quitter une séance d’information technique sur la Honda CBF1000 et la Varadero où l’on a affirmé que ces véhicules sont des motos « d’aventure ». J’imagine que la Varadero a sa place dans cette catégorie, dotée de sa roue avant de 19 pouces, de ses pneus à double usage et de son style rappelant celui des V-Strom de Suzuki ou Stelvio de Moto Guzzi. De son côté, la CBF1000, munie de roues de 17 pouces et du moteur dérivé de la CBR1000RR, semble destinée davantage à une piste en asphalte toute en courbes. Mais là, je monte les deux motos sur un chemin de gravier sinueux et je découvre que la CBF1000 est plus efficace à projeter des cailloux que la -Varadero. J’hésite vraiment.  Honda fait donc la mise en marché de ces véhicules en tant que motos d’aventure (notez qu’on ne réfère pas à elles en tant que motos d’aventure et de randonnée), mais, ainsi que l’affirme Warren Milner de Honda Canada, elles ne sont pas des motos hors route. Selon Honda, la randonnée d’aventure ne signifie pas nécessairement explorer les sentiers rudes ou même les routes de gravier.

L’aventure est ce que le motocycliste éprouve, ce qui pourrait être la découverte d’une nouvelle destination ou une tournée imprévue. On dit que ces motos sont conçues pour vous éviter de modi-fier votre itinéraire, même si le bout de chemin de terre à affronter s’étend sur une longue distance. Ces deux nouveaux modèles ne sont pas offerts aux États-Unis et suivent de près deux autres modèles vendus exclusivement au Canada, la CBR125R et le VTT Édition Canadian Trail. C’est le succès sans précédent de ces deux modèles qui a permis à Honda Canada et à Honda Motor Co. au Japon d’établir une relation. Les deux groupes comp-tent sur le succès de la Varadero et de la CBF1000 sans avoir à dépendre de American Honda. La Varadero est une nouveauté au Canada, bien qu’elle soit sur le marché en Europe depuis plusieurs années. Elle est propulsée par un moteur 996 cm3 bicylindre en V à 90 degrés, alimenté par injection de carburant et refroidi au liquide, dérivé de la VTR1000F. La XL1000V est une moto de taille élevée (hauteur du siège de 838 mm/33 po) et d’un poids considérable (277 kg/610 lb incluant son réservoir à essence plein de 25 litres). Avec un tel gabarit, il n’est pas surprenant qu’elle soit difficile à manœuvrer sur les chemins non asphaltés. 

La plus sportive CBF1000 est inspirée de la CBR1000RR super sport. Son moteur quatre cylindres en ligne de 998 cm3 a été réajusté en faveur d’une plus grande puissance à bas régime (au prix d’une perte de puissance de 70 ch à haut régime), et elle procure une puissance étonnante à aussi peu que 2 000 tr/min. Son poids est de 250 kg (551 lb) incluant le réservoir à essence plein de 19 litres. Son centre de gravi-té est beaucoup plus bas et son siège moins élevé s’ajuste en trois positions de 780 à 810 mm/30,7 à 31,9 po. Les cadres de ces deux véhicules sont en acier et l’ajustement de la suspension est réduit, mais ces motos offrent en équipement standard un système combiné de freins ABS. Un grand nombre d’accessoires sont offerts, incluant des sacoches (33 litres pour la CBF, et soit 29 ou 35 litres pour la Varadero), un coffre arrière de 45 litres pour la CBF, des poignées chauffantes, des pri-ses électriques pour les accessoires, tout équipement pour la moto et même un casque Arai XD3 à double usage. Honda Canada travaille en ce moment avec Garmin afin d’offrir un GPS Zumo 550 spécialement mis au point. Honda Canada a tenu une séance de présentation à la presse pour les deux motos, débutant au Mont-Ste-Anne près de Québec pour se terminer à l’auberge Sacacomie, située à environ 45 -minu-tes au nord de Trois-Rivières.

C’est le contexte idéal pour ces motos puisque les routes sont sinueuses à souhait, mais terriblement pleines de bosses. La Varadero se manie assez bien dans les bosses et permet des virages en douceur, peu importe l’état de la chaussée. Le débattement limité de la suspension de la CBF1000 vous fera souhai-ter être ailleurs. Sur des routes moins caho-teuses, les deux motos se condui-sent facilement, mais la CBF se distingue par le rendement de son puissant moteur. Le rapport le plus élevé peut être maintenu à une vitesse aussi basse que 60 km/h, avec une bonne puissance d’accélération en douceur.  Sur les routes de gravier peu accidentées, le centre de gravité plus bas de la CBF lui permet de déraper dans les virages et procure une excellente réaction à l’avant, tout en assurant un bon rendement de puissance pour maîtriser facilement les glissades. La Varadero, de taille et de poids plus élevés, lutte pour garder le rythme à cause de la tendance à une réaction molle à l’avant qui pousse le pneu avant de côté dans les virages. J’ai de la difficulté à classer ces deux véhicules. La Varadero est excellente pour les longues excursions, surtout à deux, grâce à son siège de grande taille si accommodant et à son carénage protecteur, alors que la CBF1000 me donnait du plaisir sur les sentiers sinueux de terre battue. La solution serait pro-bablement de retenir ces deux spécimens pour des tests à long terme. De cette façon, nous aurions toute la saison pour nous forger une opinion.