À la découverte du paradis… et de la moto!

PAR Moto JournalPosted on

Nous sommes tous en quête de souvenirs mémorables lors de nos sorties, voilà pourquoi tant de paysages et de vues imprenables s’imprègnent dans nos pensées de motocycliste fébrile. On roule, on est libre, on s’amuse, mais lorsqu’on tombe sur une destination culte, on en revient changé. C’est ce qu’on vous propose aujourd’hui.
Par Philippe Ryan – Marquestra.com

Il existe bien des endroits à visiter dans le monde, assurément aussi lorsqu’il s’agit de combiner vacances et voyages à moto. Le choix se fait vaste et les parcours sont nombreux. Parfois, on découvre des lieux cachés qui nous invitent non seulement à en explorer les environs ou à y défiler sans fin sur les routes sinueuses qui les sillonnent, mais aussi et surtout à y vivre une expérience unique de motocycliste. Pour celui-ci, qu’il le découvre par hasard ou encore parce qu’il l’a cherché, chaque lieu visité compte.

Bienvenue au Temple of Enthusiasm Deus Ex Machina
Nous voici à Bali, en Indonésie, plus précisément à Canggu, le secteur « hipster » de l’île. Ce lieu exotique, prisé par plusieurs et que tant d’autres rêvent de visiter, se trouve des plus accessibles à partir de l’Australie et des villes du sud-est de l’Asie. Une fois à destination, vous découvrez rapidement que le centre de l’univers de Canggu est un endroit dénommé Deus Ex Machina.

Vous vous demandez ce que ce fameux Deus peut abriter de si attrayant, de si désirable à voir. Vous vous dites qu’il doit s’agir d’un endroit parmi tant d’autres à visiter à Canggu. Vous êtes en mode « touriste », la plage vous appelle, c’est le temps de faire la pause, ni plus, ni moins! Quelques jours passent, vous voyez autour de vous des chandails et des casquettes Deus portés par les touristes, vous apercevez des autocollants Deus un peu partout, ici et là et à revers sur les casques de scooter. Vous devenez rapidement témoin de la forte présence que cette marque semble imprégner à cette toute petite ville. Et c’est à ce moment que du coin de l’œil, par « déformation professionnelle » de motocycliste, vous apercevez une première moto modifiée… signée Deus!

Alors voilà, votre côté amateur s’enclenche, et comme toute personne curieuse qui se doit d’explorer la ville en quête de plaisirs sensoriels, vous y répondez, et vous partez enfin à la recherche du lieu culte en question. Mais, pas n’importe comment, détrompez-vous, car à Bali, c’est le paradis… du scooter! Ce sera donc votre modus operandi durant votre séjour. Alors, cette semaine, vous n’enjamberez que du 125 cc!

Vous arrivez en roi, à bord de votre biplace loué à 6 $ par jour… Deus, vous y êtes finalement! À première vue, ça ne ressemble pas à grand-chose : une grande installation au toit typique balinais, un vaste stationnement comptant des centaines de scooters et bon nombre de motos en soirée! Vous vous approchez et voilà que ça se présente… La musique, la fête, la terrasse animée et la foule qui s’abandonne pleinement et librement aux 5 à 7 éclatés. Humeur, attitude décontractée et sentiment de vacances sont agréablement au rendez-vous! La bière vous attend, vous y êtes!

Mais où êtes-vous vraiment?
Ça vient vous chercher, ça vous prend en quelques secondes, et ça vous invite à l’intérieur, ce fameux Deus! Vous gravissez les marches de la terrasse, vous passez les badauds festifs, les tables remplies d’assiettes aux mets gourmands, vous entrez… oui, vous entrez dans l’univers Deus. Voilà que ça prend forme, que vous arrivez enfin à vous faire une tête de ce qui se passe, de ce que ça offre, et vous comprenez enfin la raison d’être de ce lieu mythique de l’île de Bali.

La salle d’exposition centrale se présente à vous, elle s’impose. Vous apercevez l’espace bien pensé, son concept vous est dévoilé. Vous pénétrez à l’intérieur de Deus Ex Machina. Présent! Vous côtoyez tout d’abord les motos, puis les planches de surf, toutes deux aux premières loges, un genre de yin et yang qui vous semblait quasi impossible jusqu’à maintenant.

Les motos « hipster » de style Enduro ou hors route — conditions locales obligent — sont démontées et refaites à neuf par des artisans mécaniques locaux… voilà la raison d’être et la passion principale de Deus Ex Machina! Mais ça ne s’arrête pas là, la culture australienne qui vient fonder cette entreprise de dix ans se diffusant en planches de surf sur mesure, en atelier de fabrication et en shaping sur place, en vêtements mode bien conçus à l’effigie de la marque, en bottillons stylés, en objets inusités, en pièces uniques et plus… Qui l’eut cru?

En forte croissance, cette marque audacieuse s’apparente bien au goût du jour. D’ailleurs, Deus Ex Machina compte plusieurs points de vente de motos custom à des endroits proéminents tels que Venise Beach (Californie) et Milan (Italie) et possède quelques succursales en Australie.

L’offre est assez spécifique. On parle moto et surf, motosurf, surfing-moto… Peu importe, la clientèle trouve d’elle-même et par conséquent, Deus forge sa place de prestige dans cette arène custom des plus prisées.

Un concept particulier, de quoi plaire à tous les goûts…
Un restaurant, un temple de l’enthousiasme, ou en d’autres mots, le paradis pour vous, amateurs de vacances exotiques et de machines modifiées, remises en état et revues pour le mieux. Le recyclage n’a jamais offert autant de tape-à-l’œil! Mais ça ne s’arrête pas là! Vous mangez, vous buvez, vous profitez du moment pour contempler les magnifiques motos en montre, vous comparez les spécifications, les caractéristiques de chacune d’elles, et c’est à cet instant que vous « osez même penser » en rapporter une dans votre valise… Dure, la visite Deus!

L’emprise y est. Vous revenez de jour, pourquoi alors ne pas en profiter à nouveau, mais cette fois en passant en mode explorateur. Après la cuisine, un espace « lounge », un tableau noir, une feuille de route pour gérer la file de gens le soir, en attente de tatouages impromptus « gratuits » faits sur place… Un barber shop à la Deus, pour que votre barbe de hipster demeure éclatante en tout temps, où encore, un skate park afin de montrer à vos futures conquêtes vos talents de planchiste. Que des options ici, rien ne peut vous arrêter.

Passez derrière, et cette fois, ce sont les ateliers qui vous découvrez. Au bout, un espace consacré aux remerciements, un temple érigé, un lieu où l’on dépose les offrandes du jour, Bali oblige. Rangées le long d’un mur, de multiples portes s’ouvrent sur les espaces de fabrication pour les planchistes et l’atelier mécanique pour les mods qui ont su faire la réputation croissante de Deus Ex Machina. Les stylistes et mécanos s’affairent allègrement, mais comme on se trouve sur l’île paradisiaque de Bali, l’endroit et le ton sont calmes et relaxes.

C’est fait! Repus, le gorgoton saturé, votre iPhone rempli de souvenirs, vous retournez en mode retour, les vacances continuent… Hélas, en scooter!

Deus Ex Machina
JL . Batu Mejan No.8, Canggu, Bali – Indonésie

T. 62 361 217 1076

deuscustoms.com

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Le Québec à moto fait peau neuve!


Harley-Davidson acquiert le fabricant de motocyclettes électriques pour enfants StaCyc


Harley-Davidson lance la nouvelle Electra Glide Standard


Amp Pro de UCLEAR


Manteau Carbon CKX


Une application pour réduire les émissions de CO2 des motos?