Entrevue avec Miguel Galluzzi, designer du MGX-21 de Moto Guzzi

PAR Éric MénardPosted on

Éric Ménard : Combien de temps vous a-t-il fallu pour concevoir cette moto?
Miguel Galluzzi : Cette moto n’a pas pris beaucoup de temps en termes d’idéation, mais il nous a fallu beaucoup de temps pour obtenir une introduction. Habituellement, ça prend environ de 3 à 6 mois.

Comment ça marche lorsque vous concevez une moto? Avez-vous des lignes que vous voyez? Vous assoyez-vous à une table pendant des heures? Avez-vous des visions dans la nuit?
Haha non. J’ai des visons de temps en temps, mais pas pour ça (rires). Nous parlions de la moto avec mon équipe et nous avons dit : « Nous devrions faire une moto concept avec le California pour le salon de Bonneville ». Ce fut la première source d’inspiration en 2014. Cette moto avait une forme longue et basse et une roue avant pleine. Ensuite, nous avons fait le tour des États-Unis avec cette moto concept. Nous sommes allés de Seattle à Brookline avec la moto pour voir la réaction des gens. La réaction fut énorme. Ce qui était plus important pour nous était de voir Moto Guzzi dans l’avenir et non pas dans le passé.

Oui, la moto a un look très moderne. Le pare-brise, la ligne, les roues : elle est très futuriste.
Oui, ce que j’aime de l’aspect futuriste est qu’il est énoncé clairement et simplement. Ici, à Sturgis, ce n’est pas le cas pour toutes les motos qu’on croise! Pour Guzzi, c’est une chose naturelle d’être simple. C’est une des promesses de Guzzi. Même les matériaux, les pièces en fibre de carbone n’auraient pas été réalisables il y a quelques années, mais aujourd’hui, avec la technologie et la possibilité d’avoir des matériaux plus légers, nous avons été en mesure de mettre une moto comme celle-ci sur le marché.

Quel est le défi de passer d’un croquis sur un morceau de papier à un produit fini? Vous arrive-t-il parfois d’avoir une super idée que les ingénieurs vous disent irréalisable?
Je pense que vous êtes un bon concepteur quand vous avez quelque chose sur papier et qu’il va en production de la même manière. Voilà ma philosophie. Dans ce cas-ci, 98% de la moto est telle que nous l’avions dessinée en 2014. L’autre partie est ce que le fabricant nous a demandé d’incorporer dans la moto. Comme les sacoches ou le système de son. Pour nous, en Italie, la chaîne audio n’est pas une chose populaire. C’est une expérience complètement nouvelle, même pour les ingénieurs, de comprendre que dans ce marché, il est important d’avoir de la musique.

Oui, cela fait partie de l’expérience de rouler en bagger et d’être en mesure d’écouter nos chansons préférées tout en conduisant.
Exactement. Pour ce genre de randonnée dans ces montagnes des Black Hills, deux roues, c’est déjà assez pour moi, mais je dois dire que la musique ajoute à l’expérience.

Parlez-moi des défis dans cette moto. Quelles étaient les choses les plus simples et les choses les plus difficiles à réaliser?
Nous avions quelques défis. Le prototype avait des roues complètement pleines, mais il n’était pas stable à haute vitesse. Alors, nous avons pensé à un moyen de garder le même look, mais à le rendre moins sensible aux vents latéraux.

Est-ce que la roue de 21 pouces était quelque chose que Moto Guzzi vous a demandé ou est-ce votre idée?
Non, ce n’est pas une question de s’ils la voulaient ou pas, c’est une question de ce que nous avons présenté. En tant que concepteur, vous avez à dire : voici la moto. Et si tout le monde l’aime, alors nous allons la mettre en production.

Nous voyons souvent des prototypes dans des salons de motos qui ne vont finalement jamais en production, mais celui-ci me semble être un prototype qui est allé en production.
Je crois que c’est la façon dont le prototype devrait être fait. C’est mon travail. En tant que designer, je peux faire une moto que j’aime, mais je vais en vendre une pour moi et peut-être une pour vous. Nous ne sommes pas dans le marché pour faire de l’art; nous sommes dans le marché de la vente de motos aux clients. Donc, en gardant ça dans votre esprit, vous devez concevoir une moto qui sera non seulement une déclaration, mais aussi une moto attirante pour le public et qui se vendra.

Qui doit aussi respecter la marque et son histoire.
Oui, surtout avec Moto Guzzi, parce que nous ne parlons pas de n’importe quelle marque. Guzzi va avoir 100 ans en 2021. Si vous allez au Musée Moto Guzzi, vous comprenez l’histoire de cette marque. Il n’y en a pas beaucoup qui en ont fait autant.

Donc, vous devez intégrer celles-ci dans votre conception et les respecter
Oui, parce que c’est ce qui vous fait aller de l’avant. Si vous l’oubliez, vous devenez n’importe quoi. La marque Guzzi a un bel héritage, mais elle doit aussi regarder vers l’avenir. Je pense que cette moto reflète ceci.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



Le Québec à moto fait peau neuve!


Harley-Davidson acquiert le fabricant de motocyclettes électriques pour enfants StaCyc


Harley-Davidson lance la nouvelle Electra Glide Standard


Amp Pro de UCLEAR


Manteau Carbon CKX


Une application pour réduire les émissions de CO2 des motos?