Cuissards Moto Skiveez

PAR Marc ParadisPosted on

Si vous lisez régulièrement cette chronique, vous aurez remarqué qu’habituellement, je sers de mannequin sur la photo accompagnant le texte. Pour ce mois-ci, je vais passer mon tour, ne voulant pas créer un émoi…

Lorsque j’ai reçu un courriel m’annonçant ce nouveau produit révolutionnaire, j’étais un peu sceptique pour ne pas dire amusé. Me disant probablement comme vous : « Que vont-ils encore inventer là? » Et puis, je me suis mis à consulter le site Web de la compagnie et je m’aperçus qu’il ne s’agissait pas d’opportunistes ou de comiques genre Ab Roller! Le président fondateur Shawn Lupcho, un Américain amateur de motos, a fondé la compagnie en 2011 et a abouti au produit actuel après deux années de recherche et développement sur le sujet (sous-vêtements adaptés à la moto). Notre homme, un cycliste aguerri et aussi motocycliste depuis 35 ans (c’est presque autant que moi!), se pencha un jour sur le cas du confort à moto, tous les types de motos.

Il en vint à la conclusion qu’un seul type de cuissard ne conviendrait pas à tous les genres de conduite. En effet, la position de conduite sur une cruiser diffère radicalement de celle d’une sportive ou encore d’une moto d’aventure. La façon dont sont conçus ces sous-vêtements m’a tellement intrigué que je suis entré en contact avec M. Lupcho afin d’essayer une paire pour la science (et surtout les comparer avec mes cuissards de vélo que j’utilise depuis des années pour les longues randonnées).

Prévoyant les utiliser en hors route et sur ma moto de route et autres motos d’essai, j’optai pour le modèle Adventure. Il est important de noter qu’une mauvaise interprétation de votre type de moto peut vous amener à sélectionner le mauvais modèle. En effet, si vous possédez une moto de type standard, disons une Street Triple, et que vous prévoyez commander le modèle Sport, vous serez grandement déçu.

Chez Moto Skiveez, lorsqu’on parle de moto sport, on a en tête une position extrême genre R1. Pour ma part, le modèle Adventure fut un bon choix, n’ayant pas de moto custom à essayer… Lorsqu’on regarde l’intérieur des motos Skiveez, on note qu’aucune couture ne vient en contact avec la peau, évitant ainsi toute irritation causée par frottement.

Le rembourrage aux endroits stratégiques est souple et ferme en même temps, un peu déconcertant au premier abord, mais on s’y habitue. J’ai porté ma paire lors de journées complètes en hors route sur ma WR250F à tenter de rattraper mes fils sur leurs montures. À la fin de la journée, j’étais fatigué, mais jamais irrité. La bizarre sensation du premier contact se transforme en une protection (confort) inégalée.

J’ai aussi roulé une journée complète en Aprilia Caponord, une moto avec la selle très confortable. Là encore, rien à redire de mes nouveaux sous-vêtements même si le défi était moindre. J’ai même poussé ma conscience professionnelle (disons que les tests précédents m’avaient déjà convaincu) jusqu’à procéder à l’encontre de ce que recommande le manufacturier : utiliser un modèle sur le mauvais type de moto! La SV650s n’est pas considérée comme une super sportive, mais sa position de conduite s’en rapproche drôlement. Elle dut aussi m’endurer une journée complète et, à ma grande surprise, je ne rencontrai aucun inconfort.

À une époque où l’âge moyen des motocyclistes augmente chaque année, un petit coup de pouce côté confort ne peut pas nuire. À 59,95 $ US, on parle d’une fraction du prix d’une selle du marché de remplacement.

Il ne me reste qu’à convaincre ma conjointe que je suis sexy dedans!

motoskiveez.com

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS



La nouvelle Triumph Rocket 3 TFC maintenant épuisée en Amérique du Nord


La Fédération motocycliste du Québec lance la campagne « Le Gant du Coeur »


La Monster R3 et l’YZ125X au premier plan des nouvelles motos Yamaha


Les automobilistes jouent un rôle vital pour la sécurité des motocyclistes


Motos d’exception de Claude de La Chapelle


Manteau Vortex Air